Ocordo Pau

Faut-il prévenir son assurance après des travaux de rénovation pour son logement ?

Rénovation

Propriétaire ou locataire, vous avez sans aucun doute souscrit un contrat d’assurance habitation pour protéger votre logement des aléas de la vie. Cependant, vous voulez entamer des travaux de rénovation, d’agrandissement ou d’amélioration esthétique et vous vous demandez s’ils vont avoir un impact sur le tarif de votre assurance. En fonction des travaux effectués il est possible que votre assureur réévalue le montant de vos cotisations, nous vous expliquons tout.

Choisir son assurance habitation

En moyenne, le prix de l’assurance de sa maison est de 216 euros pour un appartement et 372 euros pour une maison, d’après le comparateur d’assurances Selectra. Si souscrire un contrat d’assurance n’est pas obligatoire pour les propriétaires qui vivent en dehors des copropriétés, il apparaît pourtant essentiel.

Que couvre l’assurance habitation

Comme tout produit d’assurance, les couvertures pour les biens immobiliers sont particulièrement modulables. Dans tous les contrats de base vous retrouverez des garanties classiques qui permettront votre indemnisation en cas de vol, d’incendies, d’inondation ou encore de cambriolage. Cependant, si votre logement possède des installations particulières comme une piscine, une salle de sport ou encore, si vous possédez des objets de valeurs, se tourner vers un contrat d’assurance multirisque est le choix le plus sûr. En effet, les assureurs proposent de nombreuses garanties optionnelles ayant pour vocation d’offrir une protection sur mesure à leurs clients.

Choisir son assurance habitation

Les travaux de réfection suite à une catastrophe peuvent vite peser lourd sur votre budget. Avoir une assurance qui vous couvre correctement est primordial si vous souhaitez un taux de remboursement important. L’idéal est d’utiliser un comparateur d’assurance en ligne pour avoir une vue d’ensemble des produits proposés. À partir d’un court questionnaire portant sur les spécificités de votre logement, ces outils sont en mesure de vous proposer les assurances les plus adaptées à votre profil et cela, au meilleur prix.

 

Vous vous demandez si vous devez assurer votre bien immobilier en tant que propriétaire n’occupant pas le logement . Et bien, la réponse est oui. Dans le cas où vous louez, votre locataire n’a sans doute pas souscrit la meilleure assurance du marché, en cas d’imprévus si sa couverture n’est pas assez importante il sera de votre devoir de réparer les dégâts. Avoir une assurance en complément est donc intéressant pour éviter ce type de déconvenue. Si votre logement est laissé vacant, une assurance sera également essentielle. En effet, ce n’est pas parce qu’une maison est vide qu’elle ne court aucun risque.

Quels travaux immobiliers dois-je déclarer auprès de mon assureur ?

Les travaux de rénovation ont le vent en poupe ces dernières années. Poussés par la politique présidentielle qui offre un ensemble d’aides aux Français pour améliorer les performances énergétiques de leur logement, bon nombres de propriétaires réalisent de grands travaux.

 

Vos cotisations d’assurance habitation sont calculées à partir des spécificités de votre logement (superficie, installations, valeurs de vos biens…). Certains travaux auront donc naturellement un impact sur le prix de votre assurance maison. Parmi eux :

–   Agrandissement de votre logement ;

–   Installation d’une chambre dans les combles ;

–   Aménagement de votre garage ;

–   Installation d’une véranda ou d’une piscine…

 

Une fois vos travaux terminés, vous avez 15 jours pour prévenir votre assureur et demander une modification de votre contrat. À cette demande vous devrez joindre le descriptif des travaux effectués et la facture correspondante. Votre assureur aura 10 jours pour vous faire une proposition de tarif, sans réponse de sa part, considérez votre demande comme acceptée d’office.